Nettoyer le menu contextuel de Windows avec CCleaner

Au fil du temps et des installations, le menu contextuel de Windows s’encombre de commandes pas toujours utiles, parfois même oubliées par certains logiciels lors de leur désinstallation. CCleaner que vous utilisez certainement pour nettoyer votre système possède une option pour faire le ménage dans ce menu.

Nettoyer le menu contextuel de Windows avec CCleaner

Commencez par lancer CCleaner. Choisissez Outils dans le menu de gauche, puis cliquez sur le bouton Démarrage.

Nettoyer le menu contextuel de Windows avec CCleaner

Choisissez ensuite l’onglet Menu contextuel pour obtenir la liste des commandes disponibles depuis un clic droit sur un fichier ou un dossier sur votre installation.

Nota : un même programme apparaît deux fois dans la liste quand il est accessible depuis le menu contextuel d’un dossier ou d’un fichier. La valeur indiquée dans la colonne Clé permet dans ce cas de savoir à quel type correspond chaque entrée : file pour fichier et directory pour dossier.

Nettoyer le menu contextuel de Windows avec CCleaner

Sélectionnez une commande en cliquant sur la ligne correspondante. Vous aurez alors le choix entre supprimer définitivement la commande du menu contextuel en cliquant sur le bouton Effacer ou la masquer temporairement via le bouton Désactiver.

Cette deuxième solution permet de restaurer la commande en cliquant sur le bouton Activer. Elle sera donc à privilégier en cas de doute, avant de finalement choisir l’effacement définitif quand vous serez sûr de vous.

Notez qu’il est également possible pour activer ou désactiver une commande, d’effectuer un double clic sur l’entrée correspondante.

Enfin, les plus prudents pourront sauvegarder avant toute modification le contenu du tableau sous la forme d’un fichier texte depuis le bouton Enregistrer dans un fichier.

(Testé sous Windows 7)

 LIEN CCleaner

Partager cet article
Facebooktwitterpinterestmail
Étiquettes : , , ,
© 2011 - 2020 Le Newbie. Tous droits réservés.
Fièrement conçu par Theme Junkie et moi même.