Le rocher qui venait du froid

Une histoire d’espionnage comme celle ci, impliquait obligatoirement les services secrets de sa majesté. Qui d’autre que « Q » aurait pu concevoir une fausse pierre remplie d’électronique et capable de résister à une chute du neuvième étage ?

L’histoire remonte à l’époque où Tony Blair était 1er ministre. Son ancien chef de cabinet l’a avoué dans un documentaire diffusé ce jeudi à la télévision britannique. Certains employés de l’ambassade britannique communiquaient des informations sensibles  par le biais d’un ordinateur de poche, simplement en passant à proximité d’une fausse pierre bourrée d’équipements high-tech, qui était posée dans l’un des parcs de la capitale moscovite.

Mais contrairement aux histoires racontées dans les films de James Bond, le matériel à la pointe n’aura pas suffit et les espions high-tech se sont fait prendre la main dans le sac par le FSB, un service de sécurité russe. Tel est pris qui croyait prendre.

007 s’en serait mieux sorti mais il ne devait pas être disponible !

Un reportage en français avec une vidéo expliquant clairement le « fonctionnement » de la pierre est disponible sur France TV Info.

(Crédit image : >Rooners via photopin cc)

Partager cet article
Facebooktwitterpinterestmail


Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à vous abonner au site. Vous pouvez aussi me retrouver sur Google+, Twitter ou Facebook pour d'autres infos.



Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

  1. Dessiner sur Excel
  2. Julian Beever : dessins de trottoir en trompe-l'œil
  3. Pour les fans de R2D2
  4. Trouvez votre double canin !
  5. Voler comme un oiseau

© 2011 - 2019 Le Newbie. Tous droits réservés.
Fièrement conçu par Theme Junkie et moi même.